Christel Müller

image_pdfimage_print
Christel Müller
Professeure d’histoire grecque (Paris Nanterre)
UMR7041 ArScAn, Equipe ESPRI

Contact: christel.muller@mae.u-paris10.fr

Domaines thématiques :

Institutions des États grecs, cités et confédérations, aux époques hellénistique et romaine

Territoires et économie des cités grecques classiques et hellénistiques

Identités ethniques et culturelles dans le monde grec aux époques archaïque et classique

 

Domaines géographiques :

Grèce égéenne, Grèce centrale dont Béotie et sanctuaire d’Apollon Ptoios à Akraiphia

Mer Noire septentrionale (Olbia, Chersonèse taurique, Bosphore cimmérien), dont la Péninsule de Taman’

 

Titres et diplômes :

Ancienne élève de l’École Normale Supérieure (Ulm 1987-1991)

Agrégée des Lettres (1989)

Ancien membre de l’École Française d’Athènes (1992-1997)

Docteur en histoire ancienne (Université Lyon II, 1996)

Habilitée à Diriger des Recherches (Paris, EPHE 2008)

 

Parcours professionnel :

Depuis 2012 : Professeure d’Histoire grecque, Université Paris Nanterre (ex Paris 10)

2009-2012 : Professeure d’Histoire grecque, Université de Reims-Champagne Ardennes

1997-2009 : Maître de Conférences d’histoire grecque, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

1999-2002 : Directrice du Collège Universitaire français de Moscou (Ministère français des Affaires Étrangères)

 

Direction d’équipes de recherches, projets internationaux :

Depuis 2015 : Directrice de l’équipe ESPRI au sein de l’UMR 7041 ArScAn

Élue en mars 2015 comme member of the core-group du European Network for the Study of Ancient Greek History (http://ensagh.wp.hum.uu.nl/)

2010- 2012 : Directrice de l’EA 2616 CERHIC (Reims)

 

Responsabilités administratives actuelles :

Depuis 2015 : Directrice de l’ED 395 « Milieux, Cultures et Sociétés du Passé et du Présent »

Depuis 2015 : membre titulaire élu du CNU (Conseil National des Universités) 21e section

Depuis 2014 : membre élu du Conseil de l’UFR Sciences Sociales et Administration de Paris Ouest

Depuis 2013 : responsable de la section d’histoire ancienne du département d’histoire de Paris Ouest

 

Activité scientifique :

L’activité scientifique que je mène depuis le milieu des années 1990 comporte trois directions principales :

—d’abord, une série de recherches relatives aux institutions et aux sociétés des cités grecques hellénistiques et romaines dans une perspective à la fois juridique et anthropologique. Le travail initial portait sur la Béotie à laquelle j’ai consacré une thèse de doctorat, qui se présente comme une étude diachronique de la Confédération et des cités béotiennes à partir des premiers contacts de celles-ci avec les Romains. J’ai ensuite élargi ma réflexion à la question du lien entre pratiques politiques et financières des cités hellénistiques et, plus récemment, à celle des statuts personnels : une collaboration très active avec Claudia Moatti (Paris 8/USC) donnera lieu à la publication en 2018 dans la collection Travaux de la MAE de Nanterre d’un ouvrage collectif intitulé Statuts personnels et espaces sociaux : questions grecques et romaines.

—ensuite, une série de réflexions portant sur la mobilité et l’identité ethnique dans le monde grec depuis l’époque archaïque ; j’ai amorcé ces réflexions en éditant en 2002 avec Fr. Prost le volume des Mélanges Croissant et les ai poursuivies lors de trois colloques internationaux consacrés à ces questions, où j’ai choisi le Pont Nord comme terrain d’étude privilégié. J’ai aussi consacré à cette thématique une synthèse historiographique sur la question de l’ethnicité en histoire ancienne en 2012 écrite avec Irad Malkin et co-organisé sur un thème dérivé (Culture matérielle et identité ethnique) une table-ronde internationale qui a eu lieu à Paris en décembre 2010 et a été publiée en juin 2014 dans le supplément 10 des DHA, en collaboration avec A.-E. Veïsse.

—enfin, des études portant sur les territoires des cités grecques, dans la longue durée, c’est-à-dire de l’époque archaïque jusqu’à l’époque romaine, avec pour terrains privilégiés la Béotie et le Nord de la mer Noire. En Béotie, je mène des travaux de terrain sur le territoire de la cité d’Akraiphia et au sanctuaire d’Apollon Ptoios dont la publication m’incombe : à ce projet est associé depuis juin 2005 celui d’une publication des inscriptions d’Akraiphia dans le cadre de la réfection du volume des IG VII en association avec l’Académie de Berlin, le Service archéologique grec (Éphorie de Thèbes) et l’École française d’Athènes. Plusieurs missions de terrain ont déjà eu lieu en ce sens de 2011 à 2017. Dans le Pont Nord, j’ai mené entre 1997 et 2000 avec Youri Gorlov, chercheur à l’Institut archéologique de l’Académie des Sciences de Russie, une prospection dans la Péninsule de Taman’ (Russie méridionale), financée conjointement par l’EFA et le MAE. Ce survey a donné lieu à une série d’articles et de chroniques archéologiques portant à la fois sur la partie archéologique et sur la partie géomorphologique de la prospection, menée en collaboration avec Éric Fouache (Université Paris IV). Cette expérience est à l’origine de la monographie parue aux Éditions Ausonius à Bordeaux en 2010, D’Olbia à Tanaïs. Territoires et réseaux d’échanges dans la mer Noire septentrionale aux époques classique et hellénistique.

Ces deux terrains me permettant d’initier les doctorants à la recherche et au montage de colloques internationaux : un colloque intitulé La Béotie de l’archaïsme à l’époque romaine : frontières, territoires, paysages et co-organisé avec Th. Lucas et A.-Ch. Panissié en décembre 2016, est en cours de publication ; un second colloque, intitulé De Mithridate VI à Arrien de Nicomédie : changements et continuités dans le bassin de la mer Noire (Ier siècle av. J.-C.- Ier siècle ap. J.-C.) et co-organisé avec Th. Castelli et O. Romanenko, aura lieu en mars 2017.

Enfin, les activités pluridisciplinaires menées au sein de la MAE de Nanterre m’ont conduite à co-organiser en 2015 et publier en 2016 avec l’anthropologue M. Heintz un colloque intitulé Transitions historiques (Collection Colloques n°12)

 

Choix de publications récentes

Monographies :

D’Olbia à Tanaïs. Territoires et réseaux d’échanges dans la mer Noire septentrionale aux époques classique et hellénistique, Bordeaux, Ed. Ausonius, 2010.

            Archéologie historique de la Grèce antique, avec R. Etienne et Fr. Prost, Paris, Ellipses, 2014, 3e éd.

Direction d’ouvrages :

            Identités et cultures dans le monde méditerranéen antique. Études réunies en l’honneur de Francis Croissant, éd. avec Fr. Prost, Paris, Ed. Publications de la Sorbonne, 2002.

Les Italiens dans le monde grec. IIe siècle av. J.-C.-Ier siècle ap. J.-C. Actes de la Table ronde des 14-16 mai 1998 (Paris, EFA/ENS), BCH Supplément 41, éd. avec Cl. Hasenohr, Paris, 2002.

Citoyenneté et participation à la basse époque hellénistique. Actes de la Table ronde des 21-22 mai 2004 (Paris, Centre Glotz), Genève, Droz, éd. avec P. Fröhlich, Genève, 2005.

Culture matérielle et identité ethnique dans le monde grec. Actes de la Table ronde des 10-11 décembre 2010 (Paris, INHA), Dialogues d’Histoire Ancienne, Supplément 10, Besançon, 2014, éd. avec A.-E. Veïsse.

Transitions historiques. Actes du colloque des 10-12 juin 2015 (Nanterre, MAE), Colloques de la MAE René Ginouvès n°12, Paris, 2016, éd. avec M. Heintz.

Statuts personnels et espaces sociaux : questions grecques et romaines, recueil d’articles éd. avec Cl. Moatti, à paraître en 2018 dans la collection Travaux de la Maison René Ginouvès (Nanterre).

 

Articles récents :

« Evergétisme et pratiques financières dans les cités de la Grèce hellénistique », REA 113 (2011), p. 345-363.

« Autopsy of a Crisis: Wealth, Protogenes and the City of Olbia in c. 200 BC », in Z. H. Archibald, J. K. Davies et V. Gabrielsen, éd., The Economies of Hellenistic Societies. Third to First Centuries BC, Oxford, Oxford University Press, 2011, p. 324-344.

« Péri télôn : quelques réflexions autour des districts de la Confédération béotienne à l’époque hellénistique », in N. Badoud, éd., Philologos Dionysios. Mélanges offerts au Professeur Denis Knoepfler, Genève, Droz, 2011, p. 261-282.

« Vingt ans d’ethnicité : bilan historiographique et application du concept aux études anciennes », in L. Capdetrey et J. Zurbach, éd., Mobilités grecques. Mouvements, réseaux, contacts en Méditerranée, de l’époque archaïque à l’époque hellénistique, Bordeaux, 2012, p. 25-37 (avec I. Malkin).

« Un décret inédit du koinon des Ioniens trouvé à Claros », en collaboration avec Fr. Prost, Chiron 43 (2013), p. 93-126.

            « The Rise and Fall of the Boeotians : Polybius XX, 4-7 as a Literary topos », in B. Gibson et Th. Harrison, éd., Polybius and his World. Essays in Memory of F. W. Walbank, Oxford University Press, 2013, p. 267-278.

« Mobility and Belonging in Antiquity : Greeks and Barbarians on the Move in the Northern Black Sea », in U. Bosma, G. Kessler et L. Lucassen, éd., Migration and Membership Regimes in Global and Historical Perspective, An Introduction, Leiden, Brill, 2013, p. 23-50.

« La (dé)construction de la politeia : citoyenneté et octroi de privilèges aux étrangers dans les démocraties hellénistiques, Annales HSS, juillet-septembre 2014, n° 3, p. 753-775 [« De)constructing Politeia. Reflections on Citizenship and the Bestowal of Privileges Upon Foreigners in Hellenistic Democracies », Annales HSS, 69, no. 3 (July-September 2014), p. 533–554]

« Les Romains et la Grèce égéenne du Ier s. av. J.-C. au Ier s. apr. J.-C. : un monde en transition », Pallas 96 (2014), pp. 193-216.

« A koinon after 146 ? Reflections about the political and institutional situation of Boeotia in the Late Hellenistic Period », in N. Papazarkadas, éd., The Epigraphy and History of Boeotia : new Finds, new Prospects, Leiden, Brill, 2014, p. 119-146.

« De l’époque classique à l’époque hellénistique : la citoyenneté des Grecs, une citoyenneté en mutation ? Réflexions sur la question de l’appartenance multiple », Studi Ellenistici 29 (2015), p. 355-369.

« Globalization, Transnationalism, and the Local in Ancient Greece », Oxford Handbooks Online, Classical Studies, Social and Economic History, April 2016, DOI: 10.1093/oxfordhb/9780199935390.013.42.

« Le prestige peut-il s’acheter ? Réflexions sur la vente de la citoyenneté et des honneurs dans les cités grecques aux époques hellénistique et romaine », in R. Baudry et Fr. Hurlet, éd., Le Prestige à Rome à la fin de la République et au début du Principat, Nanterre, 2016, p. 281-294.

« De Carthage à Corinthe. Regards croisés sur la (re)fondation de deux colonies romaines », in Fr. Hurlet et al., éd., (Re)Fonder. Modalités du (re)commencement dans le temps et dans l’espace, Colloques de la MAE (n°13), Nanterre, 2017. Avec F. Hurlet.

« Oligarchy and the (Hellenistic) city », in N. Luraghi et H. Boerm, éd., Rethinking the Polis in the Hellenistic Period, à paraître en 2018, Stuttgart, Franz Steiner Verlag.

« Paysages militaires béotiens au Ier s. av. J.-C. : Sylla et l’empreinte de la guerre mithridatique », in Th. Lucas, A.-Ch. Panissié et Chr. Müller, éd., La Béotie de l’archaïsme à l’époque romaine : frontières, territoires, paysages, Nanterre, MAE, Colloques, à paraître en 2018.


Dans le même programme :