Passeurs de Savoir : la modélisation et le numérique au service de la recherche et du patrimoine culturel

Passeurs de Savoir : la modélisation et le numérique au service de la recherche et du patrimoine culturel

Nous organisons une journée d’étude réunissant des intervenants intéressés par une conversation autour de la transmission des connaissances historiques au sein d’un paradigme culturel dominé par le numérique. Nous aimerions plus particulièrement orienter le sujet de cette journée autour du partage des données de la recherche et de la préservation du patrimoine culturel grâce aux domaines du divertissement et de l’éducation. Nos intervenants pourraient présenter plusieurs points de vue interdisciplinaires, teintés de leurs expériences personnelles, sur la façon dont l’innovation dans l’industrie du jeu vidéo, l’infrastructure du web sémantique et d’autres types d’initiatives ludo-numériques, permettent d’enrichir et transformer notre compréhension du patrimoine culturel.

Les intervenants seraient invités à partager leurs expériences variées offrant ainsi une perspective holistique sur le thème de cette rencontre.

 

Lien vers le programme et le livret des résumés à télécharger : RESUMES




Crises et résiliences urbaines. Vivre avec les risques dans les villes, de l’Antiquité au Moyen Âge, colloque organisé le 22, 23 et 24 novembre 2023

Crises et résiliences urbaines. Vivre avec les risques dans les villes, de l’Antiquité au Moyen Âge, colloque organisé le 22, 23 et 24 novembre 2023, par Ricardo González Villaescusa, Marguerite Ronin, Jonàs Pariétas, Maison de l’Intercommunalité, Salle Rivière du Commerce, Lillebonne (Seine-Maritime).

Les crises sont définies par I. Wallerstein comme une manifestation des « difficultés que l’on ne peut pas résoudre dans le cadre du système, et qui ne peuvent l’être qu’en quittant et en dépassant le système historique dont ces difficultés font partie ». Les acteurs sociaux doivent alors choisir entre le maintien du système en place et l’évolution vers des solutions nouvelles qui, bien qu’inspirées de leur expérience, sont destinée à créer un nouveau système. Les crises constituent une rupture du statu quo, entraînant tensions et désaccords entre les différents acteurs sociaux. On utilisera donc la notion de crise pour décrire un moment de transformations profondes, prélude à l’émergence de nouvelles relations sociales.

 

Adaptée quant à elle de la physique, la notion de résilience est aujourd’hui couramment comprise comme la capacité d’un système social à s’adapter à des contextes de risque ou de vulnérabilité. La préservation et l’aptitude à restaurer ses structures essentielles est au fondement de la résilience d’une société. Elle permet d’interroger la capacité des sociétés humaines, comprises comme un système, à interagir avec des risques d’origine environnementale (séismes, éruptions volcaniques, inondations, épidémies…) ou humaine (incendies, guerres, conflits internes…). Quelle que soit leur origine, ces risques sont le produit d’un évènement imprévisible et d’une vulnérabilité humaine. En d’autres termes, on peut parler de risques quand des enjeux sociaux ou économiques sont exposés à un aléa. Personne ne peut prévoir quand aura lieu cet évènement, ni sa magnitude, mais on peut anticiper qu’il se produira. La réalisation du risque donne lieu à une crise et la résilience repose donc à la fois sur les stratégies de gestion des risques et sur la capacité du groupe à revenir à un état stable après avoir été perturbé.

Lien vers le programme à télécharger :Affiche+Plaquette

 




Colloque : Un Empire, plusieurs langues, Université Paris Nanterre – les 21 et 22 octobre 2023

Un Empire, plusieurs langues

Colloque organisé par Étienne Wolff (ArScAn – UMR7041, THEMAM) et

Bernard Bortolussi (Université Paris Nanterre)

Université Paris Nanterre – les 21 et 22 octobre 2023

Bâtiment Max Weber

De ses débuts jusqu’à la fin de l’empire, voire au-delà, Rome a été confrontée à des peuples et populations utilisant des langues autres que la sienne. Passées sous la domination de Rome ou demeurées vivaces dans le voisinage de Rome, ces langues sont documentées à l’intérieur de l’imperium Romanum de manière variable, dépendant de multiples facteurs. Le colloque accueille des présentations susceptibles d’éclairer ces situations de contact, d’un point de vue historique, linguistique ou littéraire, en synchronie ou en diachronie.

Programme

 

Jeudi 19 octobre

9h Accueil

9h30 Ouverture du colloque

 

9h45h-10h15 F. Biville (U. Lyon 2)

Plusieurs langues, un même mot

 

Enjeux littéraires et linguistiques

 

10h15-10h45 B. Rochette (U. Liège)

Verbis Graeca Latinis miscuit. Le code-switching chez Lucilius

Discussion

11h-11h30 Pause

 

11h30-12h M.-H. Garelli (U. Toulouse J. Jaurès)

Multilinguisme et bilinguisme dans les comédies de Plaute : jeux culturels et expérimentation théâtrale

 

12h-12h30 P. Poccetti (U. Rome Tor Vergata)

Variété des langues et leurs représentations dans le théâtre romain de l’époque républicaine

Discussion

12h45-14h Déjeuner

14h-14h30 L. Méry (U. Paris Nanterre)

Vocabula ciuitate donata. La métaphore de la citoyenneté dans la réflexion romaine sur les langues

 

14h30-15h L. Sznajder (U. Paris Nanterre)

Le traitement des noms propres dans les traductions grecque et latine de la bible hébraïque

 

Discussion

15h15-15h45 Pause

15h45-16h15 P. Płocharz (U. Paris Nanterre)

Le débat des humanistes sur le(s) latin(s) parlé(s) dans la Rome antique comme source lointaine de l’approche historicisante dans la réflexion linguistique.

 

Substrats et langues en contact : enjeux politiques et linguistiques

 

16h15-16h45 C. Cohen-Lerouge (U. Paris Nanterre)

La situation linguistique dans les royaumes « amis et alliés » du Pont et de la Cappadoce

 

16h30-17h C. Ruiz-Darasse (U. Bordeaux Montaigne)

Rome en péninsule Ibérique : quels enjeux linguistiques ?

 

Discussion

Vendredi 20 octobre

9h30-10h J.-P. Laporte (chercheur indépendant)

Le Libyque, langue primordiale de l’Afrique du nord

 

10h-10h30 V. Argiolas (CNRS, Aix-Marseille)

L’action d’un substrat libyco-berbère sur les mots latins CUSCULIUM et QUISQUILIAE

 

10h30-11h I. Guermeur (EPHE), S. Lippert (CNRS), N. Vanthieghem (CNRS)

L’évolution du paysage linguistique égyptien au prisme du matériel récemment mis au jour à Atripé (Moyenne Égypte)

 

Discussion

11h15-11h30 Pause

11h30-12h M.-L. Rebora (ENS Paris)

Phénomènes de bilinguisme et de code-switching dans les épitaphes d’enfants des catacombes juives de Rome

 

12h-12h30 G. Bonnet (U. Dijon)

Graphie et appartenance linguistique chez les grammairiens latins

 

Discussion

12h45-14h Déjeuner

14h-14h30 E. Filimonov (U. Saint-Petersbourg)

Dialectal Umbrian elements in archaic Latin inscriptions

 

14h30-15h E. Dupraz (U. Bruxelles, EPHE)

Les Règlements des Frères Atiedii entre tradition ombrienne et contacts avec le Latium

 

15h-15h30 M. Coltelloni-Trannoy (U. Sorbonne Université)

Dis-moi quel est ton nom, je te dirai qui tu es

Discussion

15h45-16h Pause

 

16h-16h30 M. Banniard (U. Toulouse Jean Jaurès, EPHE)

Les couleurs du latin après l’Empire en Occident

 

16h30 Clôture du colloque

Lien vers le programme à télécharger : Programme-def-Un empireplusieurslangues




Colloque : Platon, Le Phèdre, Université Paris Nanterre – les 26 et 27 octobre 2023

Atelier international de la Société d’Études Platoniciennes

Le Phèdre

Université Paris Nanterre – les 26 et 27 octobre 2023

Bâtiment Ricœur, Salle des Conseils (4e étage)

Jeudi 26 octobre 2023

9h00 : accueil des participants

9h30-10h45 : Elizabeth PENDER (University of Leeds) – Cosmic Zoom: Epic Interactions between Plato’s Phaedrus and Timaeus

11h00-12h15 : Emma PONCE (Sorbonne Université) – La physiologie de l’amour dans le mythe central du Phèdre : une lecture de l’épistémologie d’Empédocle

***

14h00-15h15 : Martin GRACEFFA (FNRS, Université Libre de Bruxelles) – « Il était une fois … un αἱμύλος ». Le rôle du premier discours de Socrate dans le Phèdre, du point de vue de l’énonciation

15h30-16h45 : Daphné PROUST (Paris Nanterre) – Enjeux philosophiques du double discours dans le Phèdre

17h00-18h15 : Assemblée de la SEP

 

Vendredi 27 octobre 2023

9h30-10h45 : Anne BALANSARD (Aix-Marseille Université) – La σωφροσύνη dans les trois discours du Phèdre et dans la République

11h00-12h15 : Zdenek LENNER (EPHE) – En quel sens Socrate est-il fou ?

***

14h00-15h15 : Franco TRABATTONI (Università degli Studi di Milano) – La croyance aux mythes dans le Phèdre

15h30-16h45 : Martina DI STEFANO (UCLouvain Saint-Louis Bruxelles – Università di Pavia) – Le jeu des logoi dans le Phèdre : un enjeu sérieux

17h00-18h15 : Filippo SIRIANNI (ENS / Centre Jean Pépin) – Les mouvements épagogiques dans le Phèdre (et dans le Politique et le Philèbe)

Lien vers le programme à télécharger : Atelier de la SEP – Phèdre – 2023




Colloque : L’iconographie cynégétique dans les mondes anciens. Appel à communications

L’iconographie cynégétique dans les mondes anciens

Appel à communications

Colloque organisé par Marlène Nazarian, Laetitia Phialon, Delphine Poinsot et Margaux Spruyt,

à Paris (Collège de France),

semaine du 22 au 26 avril 2024

 

 

Au-delà du cadre économique de subsistance, la chasse est une pratique rituelle et sociale. Elle se déroule dans des contextes multiples (cérémoniel, sportif ou éducatif, etc.). Largement pratiquée, elle est également abondamment mise en images, notamment au profit des élites. Les scènes de chasse ne se résument toutefois pas à la représentation de ces dernières, mais évoquent aussi des activités populaires ou se rapportent à des récits mythologiques. Les sociétés antiques ont livré une iconographie cynégétique riche et variée, dont l’étude mérite d’être renouvelée par une démarche méthodologique actualisée et l’apport de documents inédits. Le présent colloque a pour but d’explorer la diversité des images liées à la chasse pratiquée par l’homme dans les mondes antiques, de s’interroger sur l’existence de modèles, de codes et de schèmes visuels propres à l’iconographie cynégétique. L’approche sera diachronique et transculturelle, allant de l’Âge du Bronze à l’Antiquité tardive, couvrant le pourtour du Bassin Méditerranée, de l’Espagne au Levant, en passant par l’Afrique du Nord, ainsi que le Proche-Orient, de la Turquie à l’Iran.

 

La thématique cynégétique est particulièrement adaptée à une réflexion sur le temps long, et les communications faisant le lien entre l’Antiquité et la Préhistoire ou le Moyen-Âge seront les bienvenues. La réflexion portant spécifiquement sur des corpus iconographiques est ouverte aux historiens de l’art, historiens, archéologues et archéozoologues, philologues, zoologues, biologistes, etc. Elle pourra se construire autour des axes suivants.

 

Axe 1 – Construire l’iconographie cynégétique

Cet axe s’intéressera à la construction formelle du répertoire cynégétique, à la manière dont se traduit la mise en image d’une pratique partagée par des groupes culturels différenciés, entre schèmes iconographiques communs et singularité culturelle. La réflexion, tenant compte des questionnements méthodologiques et théoriques propres à l’histoire de l’art, pourra entre autres porter sur les aspects suivants :

  • les éléments formels qui constituent une scène de chasse, qui permettent de la reconnaître
  • les codes et conventions iconographiques
  • l’expression de l’individualité artistique
  • la circulation des formes.

 

Axe 2 – Les images de la chasse, une source historique

Intervenant comme une source majeure pour l’action cynégétique, l’image de la chasse étudiée de façon documentaire peut fournir des informations sur les realia de cette pratique. En outre, confronter les sources textuelles et archéozoologiques aux images permet d’engager des dialogues féconds autour de la chasse, de l’histoire animale et du geste technique. Il s’agira de mettre évidence leur rapprochement mais aussi leur fonctionnement autonome. L’image cynégétique intervient alors comme une source pour :

  • le mode de distinction et jeux d’influence entre chasses mythiques et génériques (récits et/ou schémas iconographique)
  • la nature des épisodes privilégiés par les imagiers et leur contexte d’exposition
  • l’identification des épisodes choisis et ses variantes iconographiques
  • la circulation des images cynégétiques mythologiques.

Axe 3 – Images de la chasse et idéologie du pouvoir.

Les rapports chasseur/chassé induisent d’emblée un lien de domination. La représentation de la chasse peut alors fonctionner comme un marqueur social distinctif employé par les élites des sociétés antiques. Les images cynégétiques, reproduisant une chasse effective ou fictive, s’apparentent à l’expression visuelle et allégorique du pouvoir. Les communications réunies sous cet axe auront pour but d’étudier les représentations cynégétiques liées aux aspects du pouvoir. Les contextes socio-politiques dans lesquels ces images apparaissent seront essentiels à leur compréhension. Il s’agira de se pencher sur :

  • la nature de la proie comme objet de la distinction sociale (e.g. gros gibier, oisellerie)
  • la diversité des thèmes cynégétiques représentés dans la sphère des puissants, susceptibles d’éclairer les systèmes idéologiques dominants
  • la chasse comme privilège royal, pilier de l’éducation des princes, ou définition du bon gouvernement, qu’il soit monarchique ou civique
  • la chasse comme outil discursif et de légitimation du pouvoir et de l’autorité.

 

Axe 4 – La chasse et sa mise en scène : des enjeux rituels

Les pratiques cynégétiques peuvent comporter des significations symboliques particulières réinterprétées à des fins rituelles, cultuelles, religieuses ou magiques. La mise à mort d’un animal peut revêtir une dimension sacrificielle, lorsque l’acte est représenté par le biais d’une chasse spectacle ou relayé par l’image d’un animal mourant. Il conviendra ainsi de questionner :

  • le rapport d’analogie entre chasse et sacrifice (humain ou animal)
  • la fonction performative des images de chasse en contexte sacré ou funéraire
  • la mise en scène des pratiques cynégétiques et le fonctionnement des chasses spectacles
  • la dimension métaphorique de la mort animale (e.g. croyances eschatologiques).

 

Axe 5 – Mythologie et iconographie cynégétique

Les thématiques cynégétiques, fréquentes dans la littérature mythologique de l’Antiquité orientale et classique, illustrent les nombreuses variations des composantes du récit oral ou écrit. Cette diversité se retrouve également dans la mise en images de la chasse, qu’elle s’apparente à une iconographie archétypale ou au contraire qu’elle soit en lien avec un référent narratif, historique ou mythologique. La distinction entre chasse générique et chasse mythique peut d’ailleurs être ténue, selon les composantes iconographiques retenues par l’imagier. La chasse s’insère ainsi dans un imaginaire mythologique, propre à chaque culture antique. Plusieurs pistes de recherche peuvent alors être développées :

  • le mode de distinction et jeux d’influence entre chasses mythiques et génériques (récits et/ou schémas iconographique)
  • la nature des épisodes privilégiés par les imagiers et leur contexte d’exposition
  • l’identification des épisodes choisis et ses variantes iconographiques
  • la circulation des images cynégétiques mythologiques.

 

Informations pratiques

Organisatrices et contact :

  • Marlène Nazarian, CNRS, ArScAn – UMR 7041
  • Laetitia Phialon, Université de Fribourg & CNRS, ArScAn – UMR 7041
  • Delphine Poinsot, Collège de France & Institute of the Study of Ancient Cultures
  • Margaux Spruyt, Institut Catholique de Paris & CNRS, UMR 5133 – Archéorient

@ : iconochasse2024@gmail.com

Date et lieu :

  • Semaine du 22 au 26 avril 2024, jours exacts précisés ultérieurement
  • Collège de France, site Ulm, salle des Signatures,  3, rue d’Ulm 75005 Paris

Soumissions :

  • Les propositions de communication de 300 mots maximum doivent être soumises avant le 15 octobre 2023, à l’adresse mail suivante :

@ : iconochasse2024@gmail.com

  • Les propositions de communication doivent par ailleurs contenir les informations suivantes (hors 300 mots) :
  • Titre de la communication
  • Prénom et NOM
  • Rattachement
  • Adresse mail de contact préférentielle

 

Comité scientifique :

Pierre Briant, Professeur émérite, Collège de France

Anne Bridault, CNRS, UMR 7041 Archéologie et Sciences de l’Antiquité

Christophe Chandezon, Université Paul-Valéry ; CNRS LaBex Archéologie et Histoire de la Méditerranée et de l’Égypte de la Préhistoire au Moyen-Âge

Henri-Paul Francfort, Académie des Inscriptions et Belles-Lettres ; Directeur de Recherches émérite, CNRS UMR 7041 Archéologie et Sciences de l’Antiquité

Armelle Gardeisen, CNRS UMR 5140 Archéologie des Sociétés Méditerranéennes

Frantz Grenet, Collège de France ; Académie des Inscriptions et Belles-Lettres

Claude Guintard, École Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l’Alimentation, Nantes-Atlantique, Oniris

Stavros Lazaris, Institut Catholique de Paris ; CNRS UMR 8167 Orient et Méditerranée

Pascale Linant de Bellefonds, CNRS, UMR 7041 Archéologie et Sciences de l’Antiquité

Brigitte Lion, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; CNRS UMR 7041 Archéologie et Sciences de l’Antiquité

Marjan Mashkour, CNRS et Museum National d’Histoire Naturelle, UMR 7209 Archéozoologie et Archéobotanique – Sociétés, Pratiques et Environnements

Cécile Michel, CNRS UMR 7041 Archéologie et Sciences de l’Antiquité ; Université de Hambourg

Évelyne Prioux, CNRS UMR 7041 Archéologie et Sciences de l’Antiquité

Jean Trinquier, École Normale Supérieure de Paris – Paris Sciences et Lettres ; CNRS UMR 8546 Archéologie et Philologie d’Orient et d’Occident

Christophe Vendries, Université Rennes 2 ; CNRS UMR 6566 Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences et Histoire.

 

Appel à télécharger en PDF : Iconographie_chasse_2024

Dowload : Hunting_iconography_2024




Journée d’études « Antiquité numérique », vendredi 16 juin, Maison de la Recherche (Paris)

Journée d’études « Antiquité numérique »

vendredi 16 juin à la Maison de la Recherche (Paris)

avec le soutien des laboratoires EDITTA (Paris Sorbonne) et ArScAn – Themam (Paris Nanterre)

organisée par Caroline Richard (Sorbonne Université, EDITTA) et

Camille Denizot (Université Paris Nanterre, ArScAn – Themam)

L’objectif de cette journée d’étude est de proposer une réflexion sur les possibilités offertes par le numérique dans le champ des études classiques : à partir d’un état des lieux de quelques projets récents, les participants discuteront du renouvellement des méthodes, tant dans les domaines de l’édition et de la traduction de textes que de l’interprétation littéraire et de l’exploration des corpus.

 

La journée se tiendra en présentiel à la Maison de la Recherche, 28 rue Serpente (Paris 6e), mais un lien de connexion permettra de suivre la journée à distance

Programme à télécharger :plaquetteJE-Antiqnum




Le passage des portes

Cette rencontre se propose d’étudier le thème du passage des portes dans l’Antiquité en croisant de façon transdisciplinaire les approches archéologiques et historiennes. La démarche retenue est aussi comparatiste. Il s’agira de faire dialoguer des aires culturelles distinctes (Proche-Orient, Grèce classique, hellénistique et romaine, Occident romain, Orient Byzantin) pour comparer les pratiques et estimer les influences éventuelles sur le temps long, du Ier millénaire avant notre ère jusqu’au haut Moyen Âge.

https://civeur.parisnanterre.fr/le-passage-des-portes-dans-lantiquite/

 

 

 

 




Workshop : Capacity studies in the Mediterranean Bronze Age 15th-16th june 2023

No Half Measures for Understanding Ancient Pots. Aims and Methods of Capacity Studies in the Mediterranean Bronze Age

Workshop : Capacity studies in the Mediterranean Bronze Age

15th-16th june

Organisers : Cydrisse Cateloy, Maia Pomadère, Russell Webb

École Française d’Athènes & online

 

This workshop aims to put into perspective capacity studies of ceramic vessels, with a focus on the Middle and Late Bronze Age in the Aegean and East Mediterranean. Through the presentation of case studies examining different functional categories of pots, the workshop intends to showcase the wide range of insights that can be obtained through volumetric measurements. Capacity studies are essential for understanding ancient pots, revealing their modes of production and specific functions as well as shedding light on various aspects such as trade logistics, metrological systems, storage strategies or cooking/consumption practices. Additionally, the workshop will provide a review of the methodologies and tools used for capacity studies, encompassing both direct and indirect measurements, and will offer the opportunity to share these with a wider audience of archaeologists.

More informations : https://u.efa.gr/capacityworkshop




Printemps de l’Histoire Environnementale du 1er au 16 juin 2023 dans toute la France

Printemps de l’Histoire Environnementale du 1er au 16 juin 2023 dans toute la France.

La deuxième édition du Printemps de l’Histoire Environnementale est portée par le RUCHE (Réseau universitaire de chercheur.es en histoire environnementale), soutenue par un grand nombre de partenaires associatifs, de média et d’institutions, et organisée du 1er au 16 juin 2023 dans toute la France.

L’initiative vise à mettre en valeur l’histoire des interactions entre les sociétés et leurs environnements (climat, eau, sous-sols, forêts, animaux, insectes, agriculture, urbanisations, pollutions, techniques, santé, imaginaires, etc.). Les événements sont ouverts à toutes et tous et entendent participer à la construction d’un réseau de personnes, d’institutions et de collectifs intéressées par les questions écologiques et soucieuses d’en documenter les causes et les manifestations passées et présentes.

Pour des informations plus précises sur chaque événement, vous pouvez consulter le site du

Ruche : https://leruche.hypotheses.org

 

Programme à télécharger :Printemps de l’HE programme court (2)

 




Traitements automatiques pour les humanités numériques. Corpus d’histoire de l’art, d’enseignement, d’urbanisme.

Traitements automatiques pour les humanités numériques. Corpus d’histoire de l’art, d’enseignement, d’urbanisme. 

Colloque organisé dans le cadre du programme MonumenTAL (Labex PasP),

le lundi 15 mai 2023, de 9h30 à 17h30

MSH-Mondes, amphithéâtre du bât. Max Weber

organisé par

Anne-Violaine Szabados (CNRS, ArScAn, UMR7041) et

 Iris Taravella-Eshkol (Université Paris Nanterre, MoDyCo 7114

Ce colloque, organisé dans le cadre du projet MonumenTAL, porte sur les traitements automatiques pour les données des SHS par des méthodes relevant du Traitement Automatique de la Langue (TAL) et/ou de l’apprentissage automatique appliqués aux corpus textuels principalement. Dans un contexte d’abondance et d’accroissement des publications et des discours exploitables comme sources d’étude, ces approches numériques apportent des solutions pour le repérage et l’annotation automatiques et pour l’analyse des textes, de leur structure ou des idées formulées. Qu’ils passent par la recherche d’entités nommées, la création de modèles linguistiques, l’analyse sémantique ou encore des méthodes d’intelligence artificielle, les projets présentés impliquent des collaborations pluridisciplinaires, favorisées pour la plupart par des rapprochements opérés au sein du Labex les passés dans le présent (Investissement d’avenir, réf. ANR-11-LABX-0026-01), et l’utilisation de moyens numériques de plus en plus abordables et partagés par la communauté. Dialogue entre les disciplines et appropriation des méthodes sont au cœur du fonctionnement de ces travaux.

Programme à télécharger : MonumenTAL-TraitementsAuto-programme-2023-05-15