Humanités numériques : CDLI et AssyrOnline

image_pdfimage_print

 

Dans nos domaines de spécialité, l’émergence des nouvelles technologies de l’information est désor­mais mise sur le même plan que les avancées sur le front des connaissances. Les membres de l’équipe HAROC ont, de fait, résolument choisi d’investir le champ des humanités numériques pour développer et mettre en valeur leurs travaux.

Ils participent ainsi activement au vaste programme international CDLI (Cuneiform Digital Library Initiative), qui ambitionne de construire un conservatoire numérique de l’ensemble de la documentation cunéiforme conservée à travers le monde. Dans ce programme de « musée virtuel », plusieurs avancées et développements importants sont intervenus ces dernières années et se poursuivent, comme la numérisation et la mise en ligne (en cours) de la collection des documents cunéiformes conservés au musée du Louvre, ou la mise à disposition de données nouvelles datant des IIIe et IIe millénaires avant notre ère (Ur III, Nuzi, paléo-assyrien, etc.).

Dans la même perspective et avec le soutien du LabEx « Les passés dans le présent », le programme AssyrOnline mobilise plusieurs membres de l’équipe et se développe en collaboration avec les assyriologues de la Faculty of Oriental Studies de l’Université d’Oxford. Adossé au CDLI, ce programme AssyrOnline (2014-2019) vise à explorer de nouvelles façons d’aborder l’histoire des civilisations du Proche-Orient ancien, notamment à travers trois sous-projets : pages encyclopédiques de type Wiki pour mettre en valeur les ressources du CDLI et offrir de nouveaux outils de recherche ; recherches nouvelles sur les sceaux-cylindres orientaux et leurs empreintes, en lien avec le Cabinet des Médailles de la BnF (Paris) dont la collection de sceaux-cylindres, en grande partie inédite, est en train d’être cataloguée et numérisée dans ce cadre ; migration des ressources numériques du CDLI vers le Linked Open Data (web sémantique).