Mission archéologique du Peramagron (Kurdistan Irakien) : Présentation générale

image_pdfimage_print

Le Peramagron

La mission archéologique française du Peramagron, créée en 2011, à la suite d’une mission exploratoire menée en septembre 2010, a débuté par une prospection dans la haute vallée du Tanjaro, au pied du Baranand, à proximité immédiate de Souleymanieh. Au terme de la prospection, nous avons sélectionné trois sites voisins complémentaires, Kunara, Bingird et Kalespi pour y entreprendre des fouilles et des sondages, notre objectif étant de proposer un premier aperçu des occupations anciennes de cette vallée.

Carte de localisation

Depuis 2012, quatre campagnes de fouilles se sont déroulées en collaboration avec le Département des Antiquités de Souleymanieh sur un des sites cartographiés, Kunara. Notre mission s’inscrit dans un mouvement global de relance de l’archéologie en Irak, tout particulièrement au Kurdistan. La multiplication des missions archéologiques ces dernières années est largement couverte par les médias locaux et internationaux et donne lieu à de nombreux événements scientifiques (colloque, table ronde)

http://etc.ancient.eu/education/new-discoveries-tell-kunara-iraq-clay-tablet-cylinder-seal-3rd-millennium-bce/.

Dirigée par Christine Kepinski, puis Aline Tenu, la mission comprend des scientifiques issus de différentes équipes du CNRS, de l’Université de Paris I, statutaires, doctorants ou post-doctorants mais aussi des membres d’Eveha, société privée d’archéologie. Elle a pour vocation de participer à la formation de jeunes archéologues du Département des Antiquités et de l’Université de Souleymanieh.

Le site se trouve à environ 5 km au sud‐ouest de Souleymaniyah, sur la rive droite de l’un des bras du Tanjaro. Il compte une ville haute à l’ouest et une ville basse à l’est. Au sud, il était vraisemblablement entouré de canaux qui ont pu servir à l’irrigation. Les précipitations sont suffisantes dans la région pour permettre une agriculture sèche, mais le recours à l’irrigation augmentait les rendements et rendait les récoltes moins sensibles aux variations climatiques. Les cinq chantiers ouverts depuis 2012 esquissent le profil d’une implantation urbaine couvrant presque 10 hectares. Kunara est l’un des plus grands sites des 31 sites prospectés en 2011. L’implantation des chantiers en ville basse a, en partie, été guidée par les résultats d’une prospection géophysique conduite en 2012 par Chr. Benech (CNRS).

Prospection géo-magnétique dans la ville basse

Le site a livré un riche matériel artefact et écofact dont l’étude a été confiée à des spécialistes (céramique : Cécile Verdellet (université Paris 1), glyptique : Nordine Ouraghi (Eveha), lithique : Florine Marchand (université libre de Bruxelles), épigraphie : Philippe Clancier (université Paris 1), restes fauniques : Marjan Mashkour (Museum National d’Histoire Naturelle), flore : Margareta Tengberg (Museum National d’Histoire Naturelle), bâti : Bérengère Perello (CNRS), géomorphologie : Mark Altaweel (University College of London).

Tesson portant un décor de scorpion

Pointe de flèche en silex

Superstructure d’un mur en terre massive

Texte administratif découvert sur le chantier C

Kunara est un site majeur de la fin du IIIe millénaire av. J.‐C., caractérisé par la présence de nombreux édifices monumentaux. Leur fonction reste incertaine, mais les importantes quantités de céramique de stockage, l’usage des sceaux-cylindres ainsi que les tablettes indiquent que Kunara était un centre percepteur. Un des enjeux de notre recherche est de comprendre s’ils furent construits et occupés par des habitants locaux (les Lullubéens) ou s’ils fonctionnaient en relation avec les grands États mésopotamiens contemporains (Akkad et Ur III).

La mission archéologique française du Peramagron bénéficie du soutien financier du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, de l’équipe Histoire et Archéologie de l’Orient cunéiforme, du Fonds Khéops pour l’archéologie, de la société Eveha International.

Kunara_project overview


Dans le même programme :