Ressources animales : acquisition, transformation et utilisation

image_pdfimage_print

Responsables : Olivier Bignon & Elise Tartar

Coordination du thème : (2009-2012 M. Christensen) ; (2012-2016 M. Christensen et N. Goutas) ; (2017-2021 O. Bignon et E. Tartar)

À l’interface entre archéozoologie et étude technique des matières osseuses, cet axe de recherche, créé en 2002, a réellement été mis en place à partir de 2003. Il constitue un lieu d’échanges et de confrontation entre différents spécialistes (archéozoologues et technologues) travaillant sur les divers sous-systèmes techno-économiques de l’exploitation animale et leur étroite imbrication. L’une des forces, mais aussi l’une des difficultés de ce groupe de recherche, réside dans la diversité des terrains géographiques, chronologiques et des matériaux étudiés, reflet de la variété des problématiques de ses participants. L’objectif commun qui guide les recherches est une meilleure compréhension des groupes étudiés, qu’il s’agisse de chasseurs-cueilleurs (Europe occidentale et orientale, Proche-Orient, Amérique du sud), de sociétés en voie de néolithisation (Proche-Orient, Amérique du sud, Europe orientale), de sociétés agro-pastorales, ou bien encore des premières sociétés hiérarchisées (Proche-Orient).

Dès 2012, une thématique collective de recherche a été  privilégiée : la fracturation des matières osseuses dans ses finalités alimentaires et techniques. En effet, depuis plusieurs années, diverses techniques ou procédés d’éclatement ont été identifiés, et parfois abusivement réunis sous le vocable générique de fracturation, conférant à ce terme une acception très large. La publication des actes du colloque « A coup d’éclats, la fracturation des matières osseuses en Préhistoire  » sera l’aboutissement de 5 années de recherches et de réflexions sur cette problématique.

Dans les années à venir, l’accent sera mis sur la constitution de référentiels expérimentaux et actualistes. Ainsi trois nouvelles thématiques de travail sont initiées : « Le raclage, une technique de coupe à multiples facettes », « la fracturation taphonomique » et « l’écologie et éthologie des rennes en Norvège ».

Quelques références bibliographiques récentes

Averbouh A., Tejero J.-M., Goutas N., Christensen M., (2016) – Innovation in the production and use of equipment in hard animal materials: Origins and consequences in prehistoric societies, from the Palaeolithic to the Mesolithic. Quaternary International, 430, 250p. (A. Averbouh, N. Goutas, B. Marquebielle — Rod production by extraction (« débitage » by extraction): an overview of different cases identified for the Upper Palaeolithic and the Mesolithic in Europe ; O. Bignon-Lau, M.Laznikova-Galetnova — Of horse metapodials debitage during the Upper Magdalenian in Europe: an overview of techniques, methods and operative sequences ; N. Goutas, J.-M. Tejero — Osseous technology as a reflection of chronological, economic and sociological aspects of Palaeolithic hunter-gatherers: Examples from key Aurignacian and Gravettian sites in South-West Europe ; J.-M. Tejero, et al.—  The osseous industry from Manot Cave (Western Galilee, Israel):  technical and conceptual behaviours of bone and antler exploitation in the Levantine Early Upper Palaeolithic. )

Bignon-Lau O., Catz N., Berlioz E., Veiberg V., Strand O., Merceron G., (2017) – Dental Microwear Textural Analyses to track feeding ecology of Reindeer: a comparison of Knutshø and Hardangervidda populations, Norway. Mammal Research, 62(1), 111-120.

Brugal J.-P., Bignon-Lau O., Castel J.-C., (2014) – Environmental and cultural dynamics in Western and Central-Europe during the Upper Pleistocene. Quaternary International, 337, 169p. (O. Bignon-Lau — Hunting practices targeting large mammal communities in the Paris Basin in the Upper Palaeolithic)

Langley M. C. (dir.), 2016 Osseous Projectile Weaponry: Towards an Understanding of Pleistocene Cultural Variability. Vertebrate Paleobiology and Paleoanthropology Book Series. Springer Publishers, 253p. (J.-M. Tejero — Spanish Aurignacian Projectile Points: An Example of the First European Paleolithic Hunting Weapons in Osseous Materials ; N. Goutas — Gravettian Projectile Points: Considerations About the Evolution of Osseous Hunting Weapons in France ; M. Langley, J.-M. Petillon, M. Christensen — Diversity and Evolution of Osseous Hunting Equipment During the Magdalenian (21 000 -14 000 cal BP) ; M. Christensen, D. Legoupil, J.-M. Petillon — Hunter-Gatherers of the Old and New Worlds: Morphological and Functional Comparisons of Osseous Projectile Points)

Peschaux C., Debout G., Bignon-Lau O., Bodu P. sous-presse – Magdalenian « beadwork time » in the Paris basin (France) : correlation between personal ornaments and the function of archaeological sites. In : BAR YOSEF D. et CHOYKE A. (dir.), Not just for show : the archaeology of beads, beadwork and personal ornaments, The Cotsen Institute of Archaeology Press.

Tartar E., Costamagno S. 2016. L’utilisation des matières osseuses au Moustérien. In : Turq A., Faivre J.-Ph, Maureille B., Lahaye Ch., Bayle P. (coord.), Neandertal à la loupe. Les Eyzies, 2016, p. 89-96.

et des thèses soutenues récentes

Chevallier, A., 2015 – Chasse et traitement des mammifères durant le Magdalénien et l’Azilien dans le Sud-Ouest de la France, La place particulière du Cerf. Thèse de doctorat de l’Université Paris I – Panthéon-Sorbonne, 743 p.

Christensen M., 2015 – L’exploitation des matières dures animales chez les chasseurs cueilleurs : le cas des nomades marins de Patagonie et de Terre de Feu. Habilitation à diriger des recherches, Université de Paris 1, Panthéon- Sorbonne, 2 vol., 341p.

Treuillot, J., 2016 – L’exploitation technique de l’élan en Russie centrale au cours de la transition entre pêcheurs-chasseurs-cueilleurs sans céramique (« Mésolithique récent ») et avec céramique (« Néolithique ancien »). Thèse de doctorat de l’Université Paris I – Panthéon-Sorbonne, 386 p.

 

Participants de l’équipe Ethnologie préhistorique : Olivier Bignon, Pierre Bodu, Aude Chevallier, Marianne Christensen, Laurent Davin, Nejma Goutas, Delphine Kuntz, Jessica Lacarrière, Siegfried Leglise, Claire Lucas, Gisèle Maerky, Romain Malgarini, Caroline Peschaux, Catherine Schwab, Elise Tartar, Jose Miguel Tejero, Julien Treuillot, Rocío Villar.

Autres équipes :

Bénédicte Khan (équipe APOHR)

Membres extérieurs :

Aline Averbouh et Laura Manca (UMR, 7209 – MNHN),  Céline Bemilli (UMR 7209 –  MNHN, INRAP), Benjamin Marquebielle (UMR 5608- TRACES), Charlotte Leduc (UMR8215 – TRAJECTOIRES, INRAP)


Dans le même programme :