Anaïs PINHEDE

Anaïs PINHEDE
Attachée de conservation du patrimoine
Chercheur associé

Adresse professionnelle
Direction de l’Archéologie de Chartres Métropole
2, rue Georges Brassens (Bât. Abbayes Saint-Brice)
28000 CHARTRES
anais.pinhede…at…agglo-ville.chartres.fr

Domaines de recherche

Domaines géographiques

  • France métropolitaine – Région Centre-Val de Loire

Domaines thématiques

  • Fait urbain
  • Géomatique ; Système d’Information Géographique
  • Bases de données

Biographie

Formation
  • 2013 : Master Management et administration des entreprises, Institut d’Administration des Entreprises (IAE) de Lille.
  • 2012 : Master Archéologie des périodes historiques, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Joëlle Burnouf et le tutorat de Quentin Borderie, Bruno Desachy (Paris 1), Laurent Coulon, Dominique Joly et François Fouriaux (Direction de l’Archéologie de la Ville de Chartres). Sujet : Synthèse Archéologique Urbaine des quartiers Saint-Père et Bas-Bourgs de Chartres (28). Évaluation de la topographie historique et du potentiel archéologique.
  • 2009 : Double licence Histoire et Archéologie, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Emplois et enseignement

Emplois

  • Depuis août 2013 : Attaché de conservation du patrimoine, Direction de l’Archéologie de Chartres Métropole

Enseignement

  • Depuis 2016 : Chargée d’enseignement à l’Université de Nantes, Département Histoire de l’Art et Archéologie – TD « Bases de données et statistiques »
Responsabilités scientifiques et administratives

Responsabilités diverses

  • Depuis 2014 : Chargée du SIG archéologique de la Direction de l’Archéologie de Chartres Métropole.

Bibliographie

Articles scientifiques
  • Borderie Q., Delahaye J., Desachy B., Gravier J. et Pinhède A., 2013 – « Les synthèses archéologiques urbaines, un projet en cours », in Archéologie de l’espace urbain, dir. E. Lorans et X. Rodier, Perspectives Villes et Territoires, Presses universitaires François-Rabelais, Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (CTHS), Tours : pp. 263-276.