Marie Laguardia

image_pdfimage_print
Marie Laguardia
Marie Laguardia
Doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Adresse professionnelle
ArScAn – UMR 7041 équipe Apohr
MSH Mondes – Bâtiment Ginouvès
21 allée de l’Université
F-92023 NANTERRE Cedex
Contact: laguardia.marie@gmail.com

Sujet de thèse

« Etude archéologique et anthropologique de la nécropole de Thāj (Arabie Saoudite) », sous la direction de F. Villeneuve (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) et L. De Jong (Université de Groningen)

Domaines de recherche

Zone géographique

Arabie, Golfe Persique

Thématique de recherche

Pratiques funéraires en Arabie Orientale durant l’antiquité par l’étude de la nécropole de Thāj (Arabie Saoudite).
Identification des pratiques funéraires, relation entre les vivants et les morts, mode de vie de la population.

Biographie

Formation universitaire

  • Depuis 2017 : Thèse de doctorat – Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • 2016-2017 : Master 2 Archéologie – Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
    Sujet de mémoire: Fouille de sépultures antiques inviolées à Ej-Jaouzé, Mont Liban (dir. F. Villeneuve)
  • 2015-2016 : Master 1 Archéologie – Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
    Sujet de mémoire: La place des femmes au Proche-Orient romain (dir. F. Villeneuve)
  • 2014-2015 : Licence Archéologie – Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • 2010-2014 : Licence Biomédicale – Paris V Descartes

Bibliographie

  • J. Rohmer et al. 2020, The Thāj Archaeological Project. Report on the 2019/2020 Field Seasons, (non publié).
  • J. Rohmer et al. 2019, Mission archéologique de Thāj (Arabie Saoudite), Rapport des campagnes 2018-2019, (non publié).
  • M. Laguardia, O. Munoz, J. Rohmer, 2019, The Necropolis of Thāj (Eastern Province of Saudi Arabia): An Archaeological and Anthropological Approach, Proceedings of the Seminar for Arabian Studies 49, p. 199-2016.
  • J. Rohmer et al. 2018, Mission archéologique de Thāj (Arabie Saoudite), Rapport 2017/2018, (non publié).
  • M. Laguardia, 2018, Etude archéo-anthropologique d’une sépulture issue de la campagne de 2016 à Ej-Jaouzé, Bulletin d’Archéologie et d’Architecture Libanaises 18, p.161-164.